Cela fait un petit moment déjà que je ne vous ai pas parlé de mon ancien voisin (mes fidèles lecteurs le reconnaîtront) :

          Juin 1940, l'armée allemande démarre l'invasion de la France. L'avancée vers l'Ouest est fulgurante. Le 14 juin, elle entre dans Paris. Le 18, à Rennes. Le même jour, la horde victorieuse arrive dans notre petite commune. L'installation des soldats se passe calmement, sans heurt.

 

SOLDATS

 

          Pourtant, les teutons vont vite s'offusquer à la vue de notre monument aux morts.
          Notre poilu les nargue de son piédestal et ça, c'est strictement verboten. Ce n'est pas son sourire jovial derrière ses grosses moustaches qui les offense mais le fait qu'il écrase de ses gros croquenots l'Aigle Impérial. Suprême insulte à la nation germanique. L'occupant ordonne donc à l'occupé. Cette symbolique d'une défaite passée doit être retiré de l'oeuvre illico presto sinon : BOOM ! dynamite.

 

poilu

 

          Les envahisseurs se sont bien fait comprendre. Notre maire, Joseph Berthelot ne peut que se plier aux ordres et se met séance tenante à la tâche. Quelques coups de burin plus tard, le volatile a disparu. Seules quelques plumes restées aux pieds du valeureux témoignent encore aujourd'hui de la censure.

 

aigle avant

avant

aigle après

après

 

 

 

          J'en connais un qu'aurait pas encore été content s'il avait été là. Mais ceci est une autre histoire...

 

gif-aigle