Pour continuer notre tournée toponymique des communes limitrophes, prenons la direction de Lamballe.

          C'est en traversant l'Evron, par le Pont Hervé, que nous pénétrons sur Trégenestre (prononcer Tréjnète).

pont

Moulin et Pont Hervé

           Notre rivière frontalière est capricieuse et ses crues courantes et spectaculaires. IL faut dire qu'elle porte bien son nom puisqu'il proviendrait d'un vieux mot celte : "orion" signifiant "lieu de marais". Ses débordements ont même réussi à berner l'année dernière un pauvre cygne se croyant sur un tranquille plan d'eau. J'aurais bien aimé voir la tête du fier volatile à la décrue, se réveillant au petit matin les pattes dans l'herbe humide.

 

cygne

 

           Jadis, Trégenestre était une trève de Coêtmieux, enclavée dans l'évêché de Saint Brieuc mais relevant de l'évêché de Dol de Bretagne. D'ailleurs, dans l'église, consacrée à Saint Louis, il reste de cette époque une vieille statue en bois polychrome de Saint Samson qui n'est autre que le fondateur de Dol.

          Une trève est une sorte de "succursale" de paroisse, quand l'éloignement de l'église principale la rend nécessaire.

          On peut donc facilement décomposer en deux parties  le nom de Trégenestre. D'une part, nous trouvons "tré" pour trève et de l'autre "genestre" pour genêt. Je vous laisse imaginer le lieu primitif

 

genêt

 

          Lors de la révolution, de nombreuses trèves bretonnes sont devenues des communes. Ce sera le cas pour Trégeneste mais en 1823, elle sera rattachée à celle de Meslin.

          A propos de la Révolution, c'est en montant du bourg de Trégenestre vers Meslin que l'on trouve La Lande du Gras. C'est en cet endroit que débutera la chouannerie dans les Côtes du Nord :

          La République en manque de soldats, organise des tirages au sort dans les communes. Pommeret s'y refuse. Le 23 mars 1793, aux cris de "Marchons sur Pommeret", des jeunes de Bréhand, De Boishardy à leur tête, se dirigent vers la commune rebelle. Ils sont alors rejoints sur le chemin par d'autres équipes venant des communes alentour. Ce sera en tout 4000 hommes armés de fusils, faux, fourches ou bâtons, qui se rassembleront sur La Lande du Gras pour aller prêter main forte aux habitants de Pommeret.

 

rassemblement

         

                                                                Mais ceci est une autre histoire...