Dernièrement, une personne m'a questionné sur l'origine du nom de Quessoy. Les lecteurs assidus du "Chêne Quessoyais" savent déjà que le nom de notre commune dériverait selon une première hypothèse des mots Quercus (latin) ou Kasso (gaulois) signifiant chêne.

          La seconde serait que nos ancêtres habitaient une clairière de l'immense forêt de Brocéliande couvrant jadis toute la Bretagne. Ainsi le village aurait pris le nom breton de Kreis-coad (milieu du bois). Avec le temps, Kreis-coad aurait dérivé en Kreis-coët, puis Kessoë, Quessoay, Quessouay, pour finir en Quessoy. Par ailleurs, le nom de village Crézouard aurait la même origine avec une évolution plus rapidement figée.

Broceliande-

          Ce petit rappel d'étymologie me fait penser à nos voisins. Pourquoi Hénon, Plédran, Yffiniac, Pommeret, Tregenestre ou Bréhand ?

          En quittant le bourg de Quessoy par le sud, nous passons d'abord aux Quartiers (ça dit bien ce que ça veut dire). Puis la route s'élève vers les Touches (du vieux français tosc signifiant un petit espace boisé) pour arriver dans le bois de Catuelan (nom d'origine bretonne composé de Coet pour : bois et de Uhellan pour : le plus haut). Et c'est enfin à la croix, dressée dans la croisée des chemins, que nous pénétrons sur la commune de Hénon.

Croix

 

          Gamins, c'est au pied de cette croix que nous nous retrouvions entre Hénonais et Quessoyais. Malheur à celui qui osait poser ne serait-ce qu'un seul pied chez l'autre. La ligne frontière n'était pas fictive et la franchir amenait toujours et instantanément bagarres et disputes endiablées à faire pâlir le P'tit Gibus. Notre Guerre des Boutons à nous s'est arrêtée pendant les années folles, je veux dire notre adolescence. 

 

La-Guerre-des-boutons

           Il restera quand même une grande différence entre eux et nous. A cet époque, le Hénonais roule en Motobécane tandis que nous chevauchons de fiers Peugeots (103 pour les gars et mini 102 pour les filles). Cette curiosité ethnique viendrait de la présence de concessionnaires de marques de cyclomoteurs différentes d'une commune à l'autre.

mini 102

          Revenons à l'origine du nom Hénon. Comme pour Quessoy, deux hypothèses :

          Le caractère saxon de la racine du nom Hénon, écrit à l'origine Hennon, ainsi que la période à laquelle le nom apparaît au XIIème siècle, laisseraient penser à une ancienne fondation Plantagenêt (comtes d'Anjou).

           Le nom pourrait aussi venir du vieux breton Hen (vieux) et onn (frêne). Une explication plus plaisante et sylvestre comme pour Quessoy. Ainsi, tout le monde est satisfait, chacun son arbre. "A nous les chênes et à eux les frênes."

frene

           Voici donc pour notre première commune limitrophe.

           Pour les autres, ceci est une autre histoire...

           A suivre prochainement.