Dans quelques jours, mes filles partent faire un stage commando en forêt de Beffou. L'absence parentale ne les tracasse que peu. Le seul sujet vraiment inquiétant est : le loup. Il faut dire que quand on a 6 ans, l'histoire des trois petits cochons ou celle du petit chaperon rouge sont bonnes à nous faire passer des nuits blanches. Mais il fut un temps où leur peur aurait été bien fondée.

grrr

          Dans notre département, les loups ont même régné en maîtres au moyen-âge. Il ne faisait pas toujours bon se promener hors agglomération. 

          Ainsi, en l'an 1598, sur la seule paroisse de Meslin,  pas moins de 14 enfants furent dévorés. Cette année là, l'hiver fut très rude. Ces bêtes affamées, habituellement craintives et vite apeurées par le bruit, les lumières ou les cris, deviennent assez intrépides jusqu'à pénétrer dans les habitations pour emporter les nourrissons couchés dans leur berceau.  

          En 1697, à la Braize en Hénon, la petite Françoise, âgée de 7 ans, fille de Mathurin Cabaret, est tuée par un loup qui a déjà fait beaucoup d'autres victimes à Ploeuc, Saint Carreuc, Plémy, Plédran et Quessoy. Les gens vivent dans la crainte.

loup rouge

          Le mangeur de moutons ou de chèvres est t-il devenu aussi mangeur d'hommes ? En fait, la déforestation importante entraîne la diminution des proies sauvages tel que les chevreuils ou sangliers. Les loups ne trouvent plus suffisamment de nourriture et s'approchent des villages, véritables garde-manger.

          La guerre est déclarée. Des battues s'organisent. Des primes sont offertes.

chasse

 

          Grâce à cela, au fil des années, les accidents diminuent nettement. Puis, en 1880, la dernière victime recensée en Bretagne, dans le Morbihan, une fillette retrouvée égorgée et mutilée dans une grange.

          Les primes allouées augmentent : en 1882, elles atteignent 100 francs pour un mâle, 150 francs pour une femelle (actuellement équivalent à 60 et 90 euro). Les battues se font de plus en plus nombreuses. Enfin, l'utilisation récente de la strychnine, dans des carcasses d'animaux entreposées dans des enclos d'équarrissage, précipite la disparition du loup.

          D'après les mentions administratives, par les primes offertes, c'est en 1898 que le dernier loup serait tué dans les côtes du nord. Mais on parle d'un autre individu tué en 1906 à Ploumanac'h.

dernier

 

          Le loup n'est plus.

          Alors mes filles, rassurées pour votre stage commando ?

          Oui, promenez vous dans les bois tant que le loup n'y est pas. Mais attention quand même...                   

                                                        enfant_014           animaux_loup017