La Clé

Image_01

          A l'origine, la clé n'est que la partie tournante du robinet d'un tonneau et en obstrue le passage. Par extension, on parle de clé pour le robinet entier. On dit encore "cannelle" ou "chantepleure" (ayant évolué phonétiquement au Québec pour donner le mot "champlure" désignant n'importe quel robinet).

Image_02

La barrique magique

          Durant les tristes et dures années 40, à Quessoy, sur la route qui descend du bourg à la Corderie, habitait un vieil homme qui avait l'habitude d'interpeller les enfants qui passaient devant sa porte. Très souvent, il les invitait à rentrer dans son cellier contigu à la petite maison. Une fois rentré, le vieil homme, les enfants derrière son dos, se dirigeait dans la pénombre vers une barrique posée dans un recoin. D'un geste ferme, il tournait la clé crissante, et par un habile tour de passe-passe, sous les yeux émerveillés, coulait un filet, non pas de breuvage doré comme on aurait pu s'y attendre, mais de belles et dodues dragées qu'il recueillait dans le creux de sa large main et distribuait aussitôt à la volée.

Image_03

          Mais ceci est une autre histoire...